Aller au contenu

Équipe

Diàlegs est né de la transmission généreuse de Marie-Ève Marchand. Anciennement professeure associée en management à l’Université Laval et auteure du livre «Vivre en dialogue à l’ère du texto», Marie-Ève a consacré une bonne partie de sa vie à promouvoir le dialogue de Bohm au Québec et ailleurs. Diàlegs est porté par une équipe dédiée de professionnels et de professionnelles. Dans les lignes qui suivent, ils/elles partagent ce que le dialogue leur a appris ou ce qui les poussent à le pratiquer.

Jean-Pierre Bekier.

Le dialogue m’a permis de sortir des limites de mon individu et de mon monologue intérieur. Pour écouter d’autres voix, me toucher, me bousculer, m’enrichir et m’encourager à exprimer sans craintes ce que j’avais dans le coeur. C’est dans cette relation de confiance mutuelle et cette coexistence d’idées singulières que j’ai pu reprendre une juste place dans la réciprocité d’une discussion.  

Anik Cloutier, coordonnatrice

Je souhaite participer à des dialogues de Bohm, afin de percevoir en temps réel, mes jugements, mes biais, mes élans dans mes échanges avec les autres. Prendre le temps de noter les réactions à l’intérieur de moi. Et d’écouter les autres profondément sans avoir besoin de répondre quoi que ce soit.

Marie-Côté

J’aime rencontrer des gens de divers horizons et nos dialogues autour de questions complexes me permettent de développer plus de conscience de moi-même, des autres et de notre humanité. Je chéris l’idée d’être porteuse de dialogue pour cultiver davantage d’ouverture, de respect des différences et de discernement dans notre société.

Marc Davidson

Le dialogue m’enrichit de plusieurs façons: en élargissant mes perspectives sur des enjeux de sociétés qui sont souvent polarisants, en me permettant de voir mes angles morts sur divers sujets et surtout en approfondissant mon niveau de conscience lorsque je fais partie d’un groupe.

Hélène Desrochers

Dans un contexte de grande polarité, quel bonheur de pouvoir dialoguer en toute bienveillance et ouverture.  Les rencontres de dialogue nous offrent cet espace pour mieux explorer les différences, prendre conscience de nos émotions et modèles et s’offrir la possibilité de créer un sens nouveau.

Simon Grégoire

Je dialogue pour me coucher moins con, plus humble; pour me dépouiller de l’arrogance et de la certitude et cultiver l’ouverture, la nuance, la sensibilité.  

Guylaine Grenier

Le dialogue me permet de ne pas me contenter de l’évidence et de ce que je crois être vrai. Mon monde s’élargit. Dialoguer en société, c’est plus que pertinent.

Michelle Theriault

Je pratique le dialogue dans le même esprit que je pratique la méditation : pour apprendre à mieux me connaître et à devenir capable de prendre du recul par rapport à mes pensées, croyances, automatismes et opinions.

Rossana Pettinati

J’aime explorer le plaisir renouvelé de la rencontre. La pratique du Dialogue de groupe assouvit mon besoin de me connecter à moi-même et aux autres. Les saveurs des fruits de celui-ci ouvrent de nouveaux horizons, des espaces de créativité. Simplicité, humilité, générosité, accueil et présence. S’accorder du temps pour le plaisir d’être vivant ensemble, c’est bon et beau.

Joseph Rossi

Pratiquer le dialogue selon Bohm me permet de prendre un peu plus conscience de tout ce qui se joue lorsque des humains interagissent entre eux, et plus particulièrement de ce que je prends pour des vérités. Dialoguer, c’est une invitation à me rencontrer, dans l’humilité, à travers les autres.

Nicole St-Amour

Le dialogue est essentiel dans ma vie. C’est la communauté d’ apprenant que je trouve la plus stimulante pour continuer à me développer à pleins de niveaux. Non seulement, ce groupe me permet d’échanger des idées et des opinions mais c’est aussi une occasion d’apprendre de nouvelles choses par l’entremise des participants. Cela me permet également d’améliorer mes compétences de communication, telles que l’écoute active, l’intelligence émotionnelle et corporelle, et la capacité à exprimer mes idées clairement.